L’Olympic ne serait qu’un morceau de ferraille flottant sans son équipage pour lui donner vie. Au cours de ses 24 années de carrière, le navire a vu se succéder des milliers d’hommes d’équipage et des dizaines de milliers de passagers. Aujourd’hui, je vous propose de partir à la rencontre de ceux qui étaient « la tête pensante du paquebot » : les Capitaines du RMS Olympic

Liste chronologique des Capitaines du RMS Olympic

  • Edward John Smith
  • Herbert James Haddock
  • Harry William Dyke
  • Frank Ernest Beadnell
  • Bertram Fox Hayes (Affectation 1)
  • James Thompson
  • Bertram Fox Hayes (Affectation 2)
  • Alexander Elvin Sherwin Hambelton
  • Hugh Frederick David
  • William Marshall (Affectation 1)
  • Frank Briscoe Howarth
  • Georges Robert Metcalfe
  • William Marshall (Affectation 2)
  • Eustace R. White (Affectation 1)
  • William Marshall (Affectation 3)
  • Walter Henry Parker (Affectation 1)
  • Eustace R. White (Affectation 2)
  • Walter Henry Parker (Affectation 2)
  • Eustace R. White (Affectation 3)
  • George Ernest Warner
  • Edgar Lukeman Trant
  • John William Binks
  • Reginald Vincent Peel
  • Peter R. Vaughan

Edward John Smith

Capitaine du RMS Olympic du 31 mai 1911 au 31 mars 1912 (10 mois)

le capitaine e.j. smith sur le rms olympic

Parmi les capitaines du RMS Olympic, on retrouve Edward J. Smith. Probablement l’un des plus tristement célèbres Capitaines de l’histoire.

Après une carrière immaculée au sein de la compagnie White Star Line, Smith est surnommé « Commandant des millionaires ».

Cette réputation prestigieuse lui offre l’honneur de prendre les commandes du RMS Olympic le 31 mai 1911 lors de sa livraison à la compagnie par les chantiers Harland & Wolff de Belfast.

Quelques jours plus tard, le 14 juin 1911, l’Olympic quitte Southampton pour son voyage inaugural en direction de New York

C’est sous le commandement de Edward J. Smith que l’Olympic connait son premier incident majeur. Lors de sa cinquième traversée Southampton-New York, le paquebot entre en collision avec le HMS Hawke. A noter que ce n’est cependant pas Smith qui donne les ordres lors de l’incident mais le pilote du port de Southampton Georges Bowyer.

Le navire civil s’en tire à bon compte, ce qui ancre un peu plus la croyance populaire selon laquelle il est « pratiquement insubmersible ».

Lorsque le RMS Titanic sort des chantiers Harland & Wolff c’est naturellement Smith, toujours commodore de la White Star, qui en est nommé capitaine en mars 1912. Il disparait avec le navire dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

Herbert James Haddock

Capitaine du RMS Olympic du 31/03/1912 au 11/1914 (20 mois)

captain haddock olympic

Le Capitaine Haddock remplace Smith lorsque celui-ci est chargé d’assurer le voyage inaugural du RMS Titanic.

Moins de deux semaines plus tard, le 14 avril 1912, Haddock reçoit le message de détresse envoyé par le Titanic.

Malheureusement les deux paquebots jumeaux sont trop éloignés l’un de l’autre pour que l’Olympic puisse venir en aide aux 1496 personnes qui périront dans les eaux glacées de l’atlantique.

Le reste de l’année 1912 sera d’ailleurs placée sous le signe de la malchance pour le RMS Olympic. Le 1er juin, il évite de peu des rochers au large de Plymouth à cause d’un problème avec la barre. Haddock se retrouve placé sous étroite surveillance par la White Star Line.

Cette surveillance ne sera pas vraiment fructueuse puisque le 6 juillet le navire s’échoue sur un banc de sable au large de Ellis Island. La barre est encore une fois incriminée. La White Star ayant à tous prix besoin de préserver son image, l’incident restera caché du grand public pendant 2 décennies.

En aout 1912, le navire perd une pale d’hélice 1h après avoir quitté Queenstown en direction de New York. Le paquebot est ensuite envoyé aux chantiers Harland & Wolff pour une lourde refonte en 1913

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, l’Olympic participe au sauvetage de l’équipage du HMS Audacious le 27 octobre 1914 puis est mis en sécurité à Belfast.

Avec moins de deux ans à la barre du paquebot, Haddock est tout de même l’un des capitaines du RMS Olympic qui aura vécu certaines de ses plus grandes aventures. Retrouvez le récit complet de ces deux années passionnantes en suivant ce lien !

Harry William Dyke

Capitaine du RMS Olympic du 11 au 13 septembre 1915

Dyke ne sera aux commandes de l’Olympic que pendant 2 jours. Il sera ensuite commandant en second du HMHS Britannic à partir du 20 décembre de la même année.

Frank Ernest Beadnell

Capitaine du RMS Olympic du 13 au 17 septembre 1915

capitaines du rms olympic : f.E. Beadnell

Dyke est succédé très brièvement par le Capitaine Beadnell qui ne sera en charge du navire que pour une durée de 4 jours.

Malheureusement, très peu d’informations sont disponibles sur lui. Il a terminé sa carrière sur l’Adriatic après 42 ans passés en mer.

Bertram Fox Hayes

Capitaine du RMS Olympic du 16 septembre 1915 au 7 janvier 1922 (6 ans et 3 mois)

bertram fox hayes capitaine du rms olympic

Bertram Hayes est le capitaine le plus emblématique qui ait navigué sur l’Olympic. Il est aussi celui qui l’a commandé le plus longtemps.

Placé au commandes du vaisseau en pleine Première Guerre mondiale, lorsque l’amirauté décide de réquisitionner le navire pour en faire un transporteur de troupes. Hayes se montre redoutable à la barre.

Tout d’abord en échappant à toutes les attaques et à tous les dangers des transports de troupes en Méditerranée.

Puis en bravant les périls de l’atlantique nord et en réalisant un exploit inédit et encore inégalé :

Couler un sous marin allemand avec un paquebot transatlantique !

Les 6 années durant lesquelles Hayes a été aux commandes de l’Olympic n’ont été interrompues que pendant le mois de mars 1917. C’est alors le Capitaine James Thompson qui prend soin du navire lors de son arrivée et de son départ des chantiers Harland & Wolff à Belfast pour une remise en état plus que nécessaire.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’incroyable Bertram Hayes, retrouvez toute son histoire dans l’article qui lui est dédié.

Alexander Elvin Sherwin Hambelton

Capitaine du RMS Olympic de janvier 1922 au 17 janvier 1923 (12 mois)

Hambelton n’a servi qu’une année à bord de l’Olympic. Il tomba malade lors d’une traversée vers New York pendant laquelle il fut remplacé par son assistant Eustace R. White.

Hugh Frederick David

Capitaine du RMS Olympic du 17/01/1923 au mois de septembre 1923 (9 mois)

William Marshall

Capitaine du RMS Olympic du 18/09/1923 au 17/11/1923 (2 mois). Puis du 21/02/1925 au 16/10/1925 (8 mois). Et enfin du 14/01/1926 au 10/09/1928 (2 ans et 8 mois)

le Commodore William Marshall

William Marshall eut le plaisir d’avoir la responsabilité de l’Olympic à trois reprises.

Il aura entre autre le loisir de participer au « presque sauvetage » l’équipage du SS Ellenia en septembre 1926.

Nommé Aides de Camp du Roi Georges V en 1926 et Commodore R.N.R. en 1927, il était très attaché au RMS Olympic. Il l’a quitté avec quelques regrets après avoir été promu Capitaine du RMS Majestic.

Je vous invite à découvrir son histoire dans l’article qui lui est dédié en suivant ce lien !

Frank Briscoe Howarth

Capitaine du RMS Olympic du 17/11/1923 à décembre 1924 (12 mois)

capitaine Howarth et le duc de Windsor

Le Capitaine Howarth eut l’honneur de terminer sa carrière sur l’Olympic . Son passage sur le navire furent « immortalisés » par deux évenements :

Le voyage du Duc de Windsor, futur Prince de Galles, et l’accident avec le Fort St Georges le 22 mars 1924 qui causa des dégâts sévères à la poupe du paquebot.

Georges Robert Metcalfe

Capitaine du RMS Olympic de janvier à février 1925 (2 mois)

le capitaine metcalfe a commandé entre autres le rms olympic et le majestic

Extrait du New York Times, 20 Octobre 1928

LE CAPITAINE DU MAJESTIC QUITTE LE SERVICE

Metcalfe a réalisé de nombreux exploits en 32 ans au service de la White Star Line

Le Capitaine du Majestic George R. Metcalfe, R.N.R. de la White Star Line et commodore de la flotte, en arrêt maladie depuis 6 semaines s’est retiré du service. Sa longue et glorieuse carrière de 32 ans au sein de la compagnie lui valent de conserver son salaire jusqu’à ses 60 ans, à la fin de l’année 1930.

Le Capitaine Metcalfe a succédé au Capitaine Bertram Hayes aux commandes du Majestic après avoir été en charge des navires Olympic, Homeric, Cedric, Canopic, Cretic, Megantic et d’autres navires de la White Star Line depuis 1909.

Il a reçu la médaille du Congrès pour avoir sauvé l’équipage du Denver, vapeur de la Mallory Line en 1915. Et deux médailles de l’Amirauté Britannique pour avoir coulé des sous-marins en Méditerranée.

La Royal Humane Society lui a remis une médaille la même année pour avoir nagé 4 miles au large du Lancashire pour sauver la vie de 16 personnes à la dérive dans un bateau sans voiles ni rames. Il a reçu de nombreuses autres médailles Américaines, Britanniques, Françaises, Italiennes et Belges.

Metcalfe était considéré comme l’un des meilleurs Capitaines de l’Atlantique Nord et a commandé un trois mâts passant par le Cap de Bonne Espérance et le Cap Horn avant de rejoindre la White Star Line.

Il était le premier commandant d’état major de la White Star Line avec le Capitaine Haddock sur l’Olympic a tenter de sauver le cuirassé HMS Audacious à Lough Swilly qui avait heurté une mine en 1914.

Son successeur est le Capitaine William Marshall, C.B., Commodore R.N.R.

Eustace R. White

Capitaine du RMS Olympic en juillet 1927 puis aout 1929 et enfin de décembre 1929 à juin 1930 (8 mois au total)

White assure le remplacement de Marshall pour une traversée en juillet 1927. Il remplace ensuite Parker toujours pour une traversée en aout 1929.

La compagnie lui confie ensuite la barre du navire pour une durée de 6 mois de décembre 1929 à juin 1930.

Walter Henry Parker

Capitaine du RMS Olympic de septembre 1928 à aout 1929. Puis de septembre à décembre 1929 (14 mois)

Source : NMNI

Le Capitaine Parker ne fût pas aux commandes de l’Olympic très longtemps mais son attachement pour le navire est l’une des rares informations qui ait survécu au temps.

George Ernest Warner

Capitaine du RMS Olympic de juin à décembre 1930 (6 mois)

Edgar Lukeman Trant

Capitaine du RMS Olympic de décembre 1930 à décembre 1931 (12 mois)

John William Binks

Capitaine du RMS Olympic de décembre 1931 à décembre 1934 (3 ans)

Durant les trois années pendant lesquelles le Capitaine Binks était en charge de l’Olympic, on note deux évènements importants. Tout d’abord, l’affaire Poderjay le 22 décembre 1933. Affaire dans laquelle un passager est accusé d’avoir jeté sa femme par le hublot de sa cabine !

Puis le 15 mai 1934, l’accident avec le bateau feu Nantucket qui couta la vie à 7 marins.

Reginald Vincent Peel

Capitaine du RMS Olympic de janvier au 12 avril 1935 (3 mois)

Après la fusion entre la Cunard et la White Star Line, rien d’étonnant à ce qu’on retrouve un capitaine de la Cunard à bord. Reginald Peel a en effet eu sous ses ordres le Lusitania l’Aquitania et le Mauretania.

Il rejoint le RMS Olympic en janvier 1935 et fera assurera les 5 dernières traversées commerciales du navire.

Peter R. Vaughan

Capitaine du RMS Olympic du 11 au 13 octobre 1935 (2 jours)

Peter Vaughan a la lourde charge d’effectuer le dernier voyage de l’Olympic de Southampton à Jarrow où il va être démantelé.

Envie de tout savoir sur ces capitaines ?

Bien sûr nous pourrions parler des heures de l’histoire de chacun de ces hommes d’exception ! Rassurez-vous, nous le ferons dans de prochains articles 🙂

Samuel Longin

Sources : RMS Olympic : Titanic’s sister, Mark Chirnside, p.334 à 338 / Mark Chirnside’s Reception Room / https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Smith / http://titanicofficers.com/titanic_12_haddock_09.html / Encyclopedia Titanica : HaddockMetcalfeHayesDernier voyageMarshall / National Archives : Beadnell / Peel / Jarrow /

Photos : (1) TOP / (2) E.J. Smith / (3) H. Haddock / (4) F.E. Beadnell, The Daily News, New York, New, York, Sunday, April 17, 1927, Page: 130, Newspapers.com. / (5) Howarth / (6) Hayes / (7) Metcalfe, Library of Congress /