Nous sommes de milliers à nous presser sur les quais de Southampton pour un évènement unique. La Cunard Line a encore en travers de la gorge le dernier duel qui a opposé le RMS Mauretania au RMS Olympic de la compagnie rivale White Star Line. Et si on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, il n’aura pas fallu attendre longtemps la riposte. Le combat s’annonce exceptionnel, l’affiche laisse rêveur : Olympic VS Aquitania !

Les équipages des deux paquebots se jaugent depuis les ponts et passerelles. Certains crient, d’autres se font remarquer par des gestes peu courtois. L’ambiance est électrique et c’est toute la ville de Southampton qui semble avoir les yeux rivés sur ces deux paquebots géants.

Olympic VS Aquitania : deux carrières splendides

RMS Olympic 1929
(2) Le RMS Olympic au quai 44 de Southampton

Il faut dire qu’on a rarement l’occasion d’un tel spectacle. l’Olympic et l’Aquitania représentent le summum du luxe et de la technologie maritime.

La Cunard a commandé l’Aquitania en janvier 1910. L’arrivée imminente de la Classe Olympic a poussé la compagnie à réagir pour ne pas se laisser doubler par la White Star. Cette fois, plutôt que de tout miser sur la vitesse, il s’agira d’accentuer le confort et le luxe offerts aux passagers. Pour la Cunard, l’objectif est “tout simplement” de surpasser la White Star en taille et en confort.

Sa quille est posée aux chantiers John Brown & Co en juin 1911 alors que l’Olympic assure avec un grand succès son voyage inaugural. La mise en service de l’Aquitania le 30 mai 1914 ne lui laissent le temps que d’effectuer trois cycles transatlantiques avant que la Première Guerre mondiale ne mette sa carrière civile sur pause.

Pendant la conflit, le paquebot servira de transporteur de troupes et de navire hôpital. Comme l’Olympic et le Mauretania il se paiera même le luxe d’arborer un camouflage Dazzle, création de Norman Wilkinson.

HMT Aquitania
(3) L’Aquitania dans son camouflage Dazzle

L’après guerre

Les chaudières de l’Olympic et de l’Aquitania seront converties au pétrole après la guerre et les deux rivaux profiteront d’un succès grandissant pendant les années 20. Alors que l’Olympic est surnommé Le Vieux Fidèle (The old reliable), l’Aquitania est surnommé Le Navire Magnifique (The ship beautiful) par ses passagers.

Le krach de 1929, la grande dépression et la fusion Cunard-White Star seront fatals à l’Olympic et au Mauretania qui seront désarmés en 1935. L’Aquitania de son côté a encore de beaux jours devant lui.

RMS Aquitania
(1) Le RMS Aquitania : “The Ship Beautiful”

Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, le navire sera à nouveau réquisitionné comme transporteur de troupes. Lorsque le liner est enfin rendu à la Cunard-White Star en 1948, c’est un navire usé qui reprend son service. Il va encore sillonner l’Atlantique une année pour assurer le transport de migrants vers Halifax mais son état est trop précaire. Le navire a vécu 10 ans de plus que ce qui était initialement prévu et en 1950 il est grand temps de le désarmer.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’historique des deux adversaires, il est maintenant temps de lancer le duel que vous attendez tous !

Attention, un point important à signaler : les caractéristiques sont celles des navires lors de leur lancement. Ces données ont évoluées au fil de leurs carrières et de leurs refontes.

Épreuve 1 : caractéristiques générales

Le remorqueur sur lequel doivent embarquer les membres du jury vous récupère au quai 45, juste entre les deux concurrents. A bord, le Président du jury vous énumère les caractéristiques générales des navires.

D’un point de vue purement technique, l’Olympic et l’Aquitania ne sont pas très éloignés l’un de l’autre. Leurs dimensions sont sensiblement identiques et c’est sur la durée de carrière que l’écart se creuse au profit du paquebot de la Cunard qui restera en service 11 ans de plus que Le Vieux Fidèle.

RMS AquitaniaCaractéristiquesRMS Olympic
30 mai 1914
Décembre 1949
35 ans
Entrée en service
Désarmement
Temps d’exploitation
14 juin 1911
Mars 1935
24 ans
John Brown & Co
Clydebank, Royaume-Uni
Chantier navalHarland & Wolff
Belfast, Irlande
Cunard LineCompagnieWhite Star Line
274,60 mètresLongueur269 mètres
29,60 mètresMaître-Bau28,30 mètres
11 mètresTirant d’eau10,50 mètres
49.430 TonnesDéplacement52.060 tonnes
45.647 tjbTonnage45.324 tjb

Vous récupérez le carnet et le crayon que vous tend un membre d’équipage et rendez votre verdict. Quel paquebot allez-vous choisir pour remporter cette première épreuve ?

Épreuve 2 : machines

Alors que votre remorqueur avance lentement le long des coques des deux géants, vous arrivez au niveau de leurs poupes. Vous sentez les vibrations des machines des deux paquebots trembler derrière leurs lourdes coques d’acier.

L’Aquitania part sur cette épreuve avec un avantage. Ses turbines sont plus performantes et économiques que le système hybride installé sur l’Olympic. La White Star Line n’a pas encore accès à la technologie nécessaire pour concevoir des machines équivalentes à celles de la Cunard. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a poussé J.B. Ismay et Lord Pirrie à mettre avant tout l’accent sur la taille et le luxe dans la conception de la Classe Olympic.

La vitesse de croisière de l’Aquitania est supérieure à celle de l’Olympic et lors de ses essais en mer, les machines ont même été poussées au delà des 25 nœuds.

RMS AquitaniaCaractéristiquesRMS Olympic
3 turbines Haute pression
1 turbine Basse Pression
Machines2 Machines à triple expansion
1 Turbine Basse Pression
60.000 chevaux vapeurPuissance55.000 chevaux vapeur
23 nœudsVitesse de croisière21 nœuds
25 nœudsVitesse maximale24 nœuds
4 hélices quadripalesPropulsion2 hélices tripales de 7,20m de diamètre
1 hélice centrale quadripale de 5,20m de diamètre

Le résultat de cette épreuve semble sans surprise mais c’est à vous qu’appartient la décision finale !

Épreuve 3 : décoration du navire

Attention à la marche ! Vous voilà à l’intérieur de l’Aquitania. Les intérieurs de Première Classe de l’Olympic n’ont plus de secrets pour vous. Vous allez donc vous concentrer sur la découverte des espaces de vie de son rival.

Force est de constaté que si la Cunard avait du retard sur le luxe apporté aux passagers avec le Mauretania et le Lusitania, elle se montre aujourd’hui redoutable avec l’Aquitania. Ses intérieurs sont dessinés par Arthur Davis qui a entre autres décoré l’hôtel Ritz à Londres.

Restaurant Olymoic VS Aquitania
(4) Le restaurant de première classe sur deux niveaux est d’une élégance inégalée sur un paquebot à l’époque

Chaque espace est richement décoré. Les secondes classes sont choyées avec des chambres plus spacieuses et confortables ainsi qu’un gymnase !

La piscine, accessible aux passagers de première classe surclasse celle de l’Olympic mais son café véranda, bien que plus spacieux, n’a pas le charme de celui de la White Star.

Piscines Olympic VS Aquitania
(5) Il faut avouer que la piscine de l’Olympic paraît bien petite face à celle de l’Aquitania

Sur le papier, l’Aquitania semble prendre une longueur d’avance dans cette épreuve. Pourtant, rien n’est joué, les goûts sont toujours subjectifs et il se pourrait très bien que l’Olympic soit votre favori, surtout si vous prenez en compte les lignes extérieurs des deux paquebots !

Épreuve 4 : palmarès de carrière

Après cette courte visite de l’Aquitania vous revoilà sur le pont de votre petit remorqueur qui vous semble désormais bien brut et exigüe. Le Président du jury reprend la parole pour vous parler des carrières des rivaux.

L‘Olympic s’est montré absolument héroïque pendant la Première Guerre mondiale. En commençant par sauver les marins du HMS Audacious, puis en servant de transporteur de troupes en Méditerranée et en Atlantique Nord. Sa régularité et sa fiabilité l’ont rendu irremplaçable dans le cœur des familles de Halifax en ramenant des milliers de troupes à bon port lorsque la guerre fut enfin terminée. Son plus grand exploit est d’avoir coulé un sous-marin ennemi, le U-103, qui s’apprêtait à le torpiller le 12 mai 1918.

De son côté, l’Aquitania s’est aussi illustré pendant le conflit en étant tour à tour transformé en transporteur de troupes puis en navire hôpital. Son tableau de chasse n’est certes pas aussi riche que celui de l’Olympic mais il est le seul paquebot qui vivra les deux conflits mondiaux !

Le paquebot de la Cunard est aussi le dernier représentant des transatlantiques à quatre cheminées. Après avoir survécu à une crise économique et aux deux conflits mondiaux il sera finalement désarmé en 1949 après 35 années de service. Une vie particulièrement longue pour un paquebot conçu pour une carrière de 25 ans !

Votre jugement est encore une fois mis à rude épreuve dans cette quatrième et dernière étape.

Olympic VS Aquitania, nommez votre vainqueur !

Le petit remorqueur s’amarre au quai 45. Les proues grandioses des deux géants vous font face. Le président du jury vous invite à descendre, c’est déjà l’heure du verdict. Le public rassemblé sur les quais attend avec impatience le fruit de votre réflexion. Tout le monde veut savoir lequel de l’Olympic ou de l’Aquitania a remporté ce duel.

C’est maintenant à vous de jouer ! Il ne vous reste qu’à inscrire votre verdict dans les commentaires ci-dessous pour que nous puissions enfin connaître le nom du vainqueur 🙂

Evidement, l’Olympic n’en a pas fini de se battre. De très nombreux concurrents rêvent encore de se mesurer au Vieux Fidèle. Mais ça, nous le verrons dans de prochains articles !

Samuel Longin

Sources : RMS Lusitania.info : RMS Aquitania / Mark Chirnside : Aquitania, the “Grand Old Lady” dossier / Maritime Quest : Aquitania

Photos : (1) RMS Aquitania, Library of Congress, Detroit Publishing Co., publisher, https://www.loc.gov/item/2016806680 / (2) RMS Olympic à Southampton, https://sv.m.wikipedia.org/wiki/Fil:Olympic,_Southampton,_1929.jpg / (3) Aquitania en camouflage Dazzle, Maritime Digital Archive, http://www.ibiblio.org/maritime/photolibrary/displayimage.php?album=6811&pos=6 / (4) Restaurant de l’Aquitania, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:View_of_the_First_Class_Dining_Saloon_on_the_RMS_Aquitania.jpg?uselang=fr / (5) Piscine de l’Aquitania https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Drawing_of_the_First_Class_Swimming_baths_on_the_RMS_Aquitania.jpg?uselang=fr